Catégories
La négociation

Etes vous sûr qu’il s’agit du bon moment pour négocier votre rémunération ?

Alors, êtes-vous sûr qu’il s’agit du bon moment pour lancer la négociation ? La première question à laquelle vous devez répondre c’est quelle est votre ancienneté sur ce poste, quelle est votre ancienneté dans l’entreprise. Si vous avez un poste depuis six mois ou que vous avez déjà une augmentation de salaire sur les neuf derniers mois, il y a peu de chance que vous arriviez à négocier une nouvelle augmentation. Il ne faut absolument pas confondre vitesse et précipitation, il ne faut pas que votre ambition d’avoir un meilleur salaire accélère considérablement les choses et qu’à partir de ce moment-là vous mettiez une pression trop importante sur votre manager et qu’il se dise : « Attends, s’il me demande tous les six mois une augmentation, on n’y arrivera pas et je n’aurai pas la capacité budgétaire de les lui accorder ».

Avez-vous fait des erreurs ?

Le deuxième élément que vous devez prendre en considération est « Est-ce que vous avez fait des grosses erreurs sur les derniers mois ? ». En effet, c’est quelque chose qu’on a tendance à oublier, comme je le disais précédemment, les personnes ont une mémoire assez court terme. Si dans les deux ou trois derniers mois il y a des projets qui se sont très mal passés, s’il y a eu des collaborateurs qui se sont plaints de certaines de vos actions, si certains clients ne sont pas contents de ce que vous faites ou certains fournisseurs, à partir de ce moment-là vous devez impérativement soit avoir un très bon justificatif, soit attendre d’avoir suffisamment d’actions positives à mettre à votre compteur pour lancer cette négociation. En effet, le facteur clé dans cette négociation est que la personne en face doit être persuadée que le bénéfice que vous apportez à la société et que le bénéfice que vous lui apportez à lui est impactant. Si vous avez commis une grosse erreur, une erreur importante, cela lui donnera un argument tout trouvé pour reporter ce sujet-là ou même pour potentiellement le solder.

L’entreprise est elle en bonne santé financière ? 

Ensuite, la capacité financière de l’entreprise est un élément important à prendre en compte, et maîtriser la capacité réelle financière d’une entreprise n’est pas forcément aisé quand on est collaborateur. L’entreprise a-t-elle généré du bénéfice ? Souvent c’est le cas, mais on ne sait pas exactement combien. L’entreprise a-t-elle des gros investissements en cours, est-ce une année très positive, est-ce une année stable, est-ce une année en décroissance ? Ces éléments sont très importants car ils vont mettre votre interlocuteur dans un mode de pensée négatif ou positif. « C’est bon. J’ai du budget, l’entreprise va bien, je peux me permettre d’augmenter mes collaborateurs » ou à l’inverse, s’il a des difficultés financières, s’il doit traiter avec une réduction de budget, il ne va pas être dans le rôle de quelqu’un qui peut ou qui veut investir. Vous allez alors vous confronter à quelqu’un qui n’a potentiellement pas la capacité de vous augmenter. Vous devez donc essayer de comprendre, essayer de savoir dans quelle position financière se trouve l’entreprise, votre service, du coup, quelle est la capacité budgétaire de votre manager…

Il faut également vous poser des vraies questions sur votre niveau d’engagement dans l’entreprise. Le niveau d’engagement et d’implication au-delà de votre fiche de poste qui va envoyer des signaux positifs à votre manager et aux décisionnaires de votre augmentation. Tous ces éléments vont vous permettre de montrer que vous dépassez le scope initial de votre poste et que ceci justifie le fait d’avoir un meilleur salaire ou d’avoir plus d’avantages.

Alors, le meilleur moyen c’est de tout simplement lister les différents éléments et de mesurer votre niveau d’engagement. Il faut comprendre les rouages et réussir à se mettre à la place de votre manager afin de voir quels sont les éléments qui, de son point de vu, sont réellement importants pour justifier votre implication. Est-ce que vous êtes quelqu’un qui part systématiquement pile à l’heure ? Est-ce que vous êtes quelqu’un qui est ponctuel ? Est-ce que vous êtes quelqu’un qui, quoi qu’il arrive, quitte une réunion s’il veut aller déjeuner le midi, alors que c’était une réunion fondamentale ? Est-ce que vous êtes quelqu’un qui fait des bons comptes rendu d’informations, vous donnez la bonne visibilité des informations à votre manager ? Tous ces éléments doivent être impérativement pris en considération. Essayez de vous demander quelle est la vision que votre manager a de vous. Vous devriez ainsi être capable de montrer pourquoi et comment vous êtes une personne impliquée.

Comment vous placez vous dans l’équipe ?

Après cela, vous devez prendre en considération le reste de l’équipe. Quand vous êtes dans une équipe, toutes les personnes de votre équipe ont un salaire, et vous devez essayer de comprendre quels sont les mécanismes des salaires des uns et des autres. Avez-vous un variable et les autres non ? Avez-vous un salaire inférieur aux autres ? Pensez-vous être mieux payé que les autres ? Il y a un véritable risque, il y a un véritable challenge à essayer de comprendre quelle est votre position salariale dans l’entreprise. À aucun moment, et nous y reviendrons plus tard, vous devez prendre les autres comme exemple. La seule justification d’une augmentation c’est votre performance et votre engagement à vous. Vous ne devez jamais aller voir votre manager en lui expliquant que vous voulez une augmentation, parce que vous êtes moins payé qu’un tel. Vous devez mettre en œuvre tout ce qu’il faut pour avoir une augmentation qui est justifiée par rapport à la valeur que vous apportez à l’entreprise.

Quel sont les cycles et le budget de l’entreprise

Dans beaucoup d’entreprises, nous en parlions précédemment, il y a des processus d’augmentation de salaire annuel. Tous les ans, il y a une discussion globale sur chaque collaborateur pour discuter des augmentations qui vont être effectives sur l’année d’après. Comprendre les processus de justification de ces augmentations est quelque chose de très important. Par exemple, dans le cas d’une entreprise, un manager peut potentiellement avoir un budget d’augmentation globale pour toute son équipe. Ainsi, tous les collaborateurs vont se retrouver sur la même ligne de départ et avoir la volonté d’avoir un salaire supérieur aux autres. Alors, comment faire pour être sûr de tirer au mieux son épingle du jeu ? La solution est relativement simple : préparez-vous mieux que les autres, construisez un meilleur argumentaire que les autres, anticipez certaines discussions. C’est-à-dire que vous pouvez tout à fait non pas trois mois avant les négociations dire : « Tiens, en fait, dans trois mois je négocierai mon salaire », mais commencez petit à petit à préparer votre manager à le mettre en disposition en lui montrant votre implication, en lui montrant les sujets que vous avez traités, en lui montrant les succès que vous avez eus, et toujours en vous intéressant à lui. Si vous vous intéressez à votre manager, que vous essayez de comprendre comment il fonctionne, de comprendre ses démarches, ses objectifs, ses impacts, là, vous serez dans une posture où vous pourrez tout simplement préparer un meilleur argumentaire qui vous permettra potentiellement durant ce process annuel de revu des salaires de vous mettre dans une position où vous aurez une meilleure capacité à négocier que les autres personnes.